Besoin d'aide

Il est capital pour un parent ciblé de pouvoir identifier des spécialistes compétents en aliénation parentale, afin d’éviter les erreurs potentielles des non-spécialistes dont les conséquences peuvent être désastreuses.

Pourquoi faut-il un expert ?

En contexte d’aliénation parentale (AP), les experts de ce champ de pratique hautement spécialisé doivent impérativement avoir une base de connaissance spécifique pour aider adéquatement les familles touchées par l’AP et ainsi éviter les erreurs courantes pouvant se transformer en désastre pour les familles touchées, car plusieurs aspects de l’AP sont contraires à la logique. Voici trois exemples d’erreur courante :

Les professionnels de la santé mentale sont formés pour s’appuyer sur leur jugement clinique et leurs impressions lorsqu’ils rencontrent et travaillent avec des clients. Dans un cas d’AP :

  • Le parent ciblé affiche un état anxieux, agité, fâché et apeuré ayant subi un trauma psychologique et émotionnel sévère. Il est en mode crise et ne fait pas bonne impression.
  • Par opposition, les parents aliénants ont de fortes chances de faire une excellente première impression. Ils sont posés, en contrôle de leurs émotions et ressentent un grand sentiment de victoire découlant de la préférence avouée de leur enfant à leur égard.

Les non-spécialistes qui ne reconnaissent pas ce modèle distinctif sont plus enclins à accepter la version des faits du parent aliénant spécialement si elle est pratiquement identique à celle de l’enfant.

Dans les cas modérés et sévères, l’aliénation est habituellement accompagnée d’un entremêlement pathologique i.e. d’un trouble de personnalité. À moins que l’évaluateur ne possède une vaste expertise en la matière,

  • Il croit à une relation équilibrée, étroite et fondée sur l’amour entre l’enfant et le parent aliénant.
  • Il ne voit pas que l’enfant a perdu son identité et est devenu une extension du parent.

Les non-spécialistes qui méprennent cet entremêlement, peuvent recommander que l’enfant soit confié à un parent fortement dérangé et abusif avec un trouble de la personnalité et qui plus est, est incapable de placer les besoins de son enfant au-dessus des siens.

Les enfants aliénés démontrent des comportements extrêmement colériques, rudes, agressifs et provocateurs envers le parent ciblé. Ils n’expriment pas ou peu d’intérêt à réparer la relation avec le parent ciblé. Réponse rationnelle à l’égard d’un parent agresseur croirait-on. Ce n’est pas le comportement d’un enfant abusé. La recherche et la littérature clinique rapportent systématiquement qu’un enfant abusé s’accroche au parent agresseur et le protège. Ils désirent réparer la relation avec le parent agresseur et lui pardonner. Il est également capable de nier ou minimiser les abus passés. En fait, seulement les enfants aliénés démontrent un portrait clinique particulier qui peut, aux yeux du clinicien non formé, paraitre conséquent avec un mauvais traitement.

En somme, il existe une base de connaissance en aliénation parentale, bâtie à l’aide de la recherche académique et l’observation clinique des experts, qui est partagée entre experts. Toutefois, elle n’est pas mise systématiquement à la disposition des intervenants de première ligne sous la forme d’une accréditation ou d’un protocole de formation en aliénation parentale.

Extrait et traduction libre de l’article de AJL Baker, SG Miller, JM Bone et al. « How to select an expert in parental alienation », 2015.

Comment identifier un expert

Notre but est de tenir un bottin de ressources qualifiées pour que vous puissiez rapidement identifier le professionnel qui vous convient.

Selon le groupe d’experts « Parental Alienation Study Group (PASG) », pour identifier une expertise solide en aliénation parentale, l’expérience personnelle n’est pas suffisante. Un expert devrait posséder la plupart de ces qualifications : Lire plus

  • Détenir un diplôme d’études supérieures d’une institution reconnue dans un champ ou discipline pertinente. L’AP est une problématique complexe et compliquée qui requiert généralement une compréhension scientifique approfondie et une expertise professionnelle;
  • Avoir une connaissance approfondie et substantielle de la littérature clinique à l’égard de l’aliénation et l’éloignement, de l’entremêlement pathologique ainsi qu’une connaissance et compréhension notable des désordres de la personnalité souvent présents chez les parents aliénants;
  • Être auteur ou coauteur ayant publié des travaux sur l’AP soumis à une revue des pairs;
  • Avoir complété, depuis un délai raisonnable, un programme d’entrainement/formation auprès d’experts qualifiés d’un domaine pertinent;
  • Offrir des formations/entrainements sur l’aliénation parentale dans le cadre des programmes d’éducation continue des professionnels de la santé et du milieu légal;
  • Être reconnu par la cour comme un expert qualifié de l’AP et autres sujets connexes;
  • Être en lien avec d’autres professionnels de l’AP sur une base continue pour échanger des idées et les récentes percées dans le domaine.

Support psychologique

Ressources qualifiées
  • Ifacef 
    Équipe multidisciplinaire offrant des services de thérapie individuelle, thérapie de couple et thérapie familiale en plus d’offrir des formations à la psychothérapie et des services de supervision aux professionnels soucieux de parfaire leur formation et d'affiner leur pratique.
  • Bottin des psychologues
    L'Ordre des psychologues du Québec offre à la population québécoise un bottin de leurs membres et de leurs champs d'expertise, notamment l'aliénation parentale. Assurez-vous de choisir un/e psychologue qualifié/e. L'aliénation parentale est un phénomène non-compris pour un oeil non-averti.
Organismes de soutien aux familles
  • Regroupement des familles monoparentales et recomposées de Laval
    Lutte pour l’amélioration des conditions de vie des familles monoparentales et recomposées. Elle offre divers services pour mieux vivre sa monoparentalité ou coparentalité. Elle est représentée par plusieurs organismes régionales au Québec.
  • Première ressource - aide aux parents
    Un service anonyme et gratuit de consultation professionnelle pour les relations parents-enfants
  • La Maison des Parents du Québec 
    S’appuyant sur les ressources de l'Ifacef, elle propose des conférences, des ateliers éducatifs, des programmes de soutien aux écoles, des camps-aventure, et fournit, au besoin, aux familles desservies, le soutien thérapeutique nécessaire.
  • Avant tout, les enfants
    Organisme sans but lucratif qui travaille à remédier à diverses situations que vivent les enfants du Canada, privilégiant la prévention et l’éducation. Ils offrent un support en ligne et mettent la priorité sur le meilleur intérêt de l’enfant et de la famille.
  • Repère
    Organisme communautaire à but lucratif ayant pour mission de favoriser le développement des compétences paternelles en offrant aux pères les outils nécessaires pour créer et maintenir de bonnes relations avec leurs enfants.
  • Association des nouvelles conjointes et nouveaux conjoints du Québec
    Association sans but lucratif qui est préoccupée par la discrimination et les conditions de vie médiocres vécus par des couples et qui désirent refaire leur vie dans l'amour et l'harmonie et, parfois même, avoir des enfants à l'intérieur de leur nouvelle union.
     
Sois assez fort pour affronter tes problèmes, assez conscient pour savoir quand tu as besoin d'aide et assez courageux pour en demander.
- Anonyme